Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Comment identifier les vins trafiqués?</b>

vendredi 19 janvier 2018

Don Ramon Perez Juan, Garnacha Imperial, Bodegas Aragonesas, Aragon, Campo de Borja, 2016, Espagne


Cépage:   100% Garnacha (Grenache)
Code #:    13190341
Prix:          11,60$
Alcool:      13,5%
Sucre:       2,9 g/l
Servir:      16° Celsius
Carafe:     15 min




Le vin d'aujourd'hui est un produit de la Bodegas Aragonesas, un géant de la viticulture espagnole fondée en 1984 et qui détient plus de 3,700 hectares de vignes.

On y cultive principalement les cépages suivants: Garnacha, Tempranillo, Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah, Mazuela, Chardonnay, Macabeo et Muscat.



La maison produit pas moins de 45 vins différents dans les trois couleurs, répartis en 7 marques distinctes. Il y a maintenant 4 de leurs cuvées disponibles ici.

Il y a environ trois ans, on avait introduit un délicieux petit vin rouge autour de 11$, un assemblage de Grenache et de Syrah et dont je fus l'un des tout premiers à vous en vanter les mérites (voir ici). En septembre 2016, je vous signalais ce vin de Grenache issu de vignes centenaires à moins de 20$ (voir ici). Ce fut ensuite le tour du rosé Centifolia (voir ici).

Le vin d'entrée de gamme mentionné en titre, le Don Ramon, est issu de vignes de Grenache âgées de 30 ans. Après une macération pelliculaire de deux semaines, le vin est tiré et pressé. Il est ensuite élevé en barriques de chêne américain durant 6 mois.

Inventaire: au 9 juin 2017, dans 126 succursales du réseau.


Sandwich au roastbeef, laitue, moutarde de Dijon

Notes de dégustation:

Voici un autre rapport qualité/prix mirobolant de la maison espagnole Aragonesas; à l'aveugle, j'aurais évalué son prix à 15$, sinon plus; la robe du vin est de teinte rubis soutenu; agréables parfums de fraise, de framboise, de myrtille, agrémentés de fines herbes ainsi que d'une touche de fourrure et d'épices douces; il procure en bouche  fraîcheur, ainsi que de belles saveurs fruitées; parfaitement équilibré, ce vin à prix modique surprend par sa longueur et sa personnalité; pour les plats simples, ainsi que toutes les viandes grillées, surtout si on le rafraîchit suffisamment; l'essayer, c'est l'adopter!
 





jeudi 18 janvier 2018

Il n'y a pas que du porto dans le Douro!


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 18 janvier 2018 dans le HuffPost Québec (voir ici).




Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, la région portugaise du Douro est d'une beauté époustouflante. 

À tel point que depuis 2001, une partie de celle-ci est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Déjà au 2è siècle avant notre ère, les Romains y cultivaient la vigne le long du fleuve Douro, lequel est en fait la suite du fleuve Duero en Espagne. Afin de faciliter et de maximiser la culture de la vigne sur ces coteaux abrupts,  les habitants de la vallée ont entrepris d'adapter leur environnement.

Pour ce faire, ils ont construit des murets de pierres et transporté de la terre, créant ainsi de multiples terrasses qui suivent les courbes de niveau, un travail titanesque qui s'est échelonné sur plusieurs siècles.




Les principaux cépages noirs que l'on y cultive se nomment Touriga Nacional, Touriga Franca, Tinta Baroccca, Tinta Roriz (nom portugais du Tempranillo espagnol), Tinta Cão, Trincadeira, etc. 

Histoire

À la suite de divers traités en 1386 et 1654, les liens commerciaux entre l'Angleterre et le Portugal se développèrent, particulièrement au 17è et 18è siècle, incitant de nombreux marchands anglais et écossais à venir s'y installer.

Dans la seconde moitié du 17è siècle, l'Angleterre entre en guerre avec la France. On importe donc davantage de vins portugais en Angleterre, au détriment des vins français. Devant faire venir les vins par bateaux, les Britanniques décident d'y ajouter de l'eau-de vie, les vins ainsi fortifiés supportant mieux les voyages maritimes.  

Les vins de la région de Porto en provenance du Haut-Douro ayant un marché assuré en Angleterre, les producteurs de la région purent rapidement prendre de l'expansion.

Vous vous imaginez bien sûr, que l'histoire des vins de la région du Douro est plus longue et complexe que  le résumé que je viens de vous faire. Pour les curieux ou les férus d'histoire, vous trouverez plus de détails ici.


Source: www.dionis-vins.fr


Bien que par la suite les différents styles de portos (Ruby, Late Bottled Vintage, Vintage, Tawny, etc.) devinrent connus et appréciés partout dans le monde, leur popularité commença à décroître vers la toute fin du 20è siècle.

Non pas en raison du manque de qualité de ces produits, mais plutôt suite à certains changements dans les habitudes des consommateurs, ceux-ci recherchant des vins un peu moins généreux en sucre et en alcool.

Les vins de Porto ne furent pas les seuls dans cette situation. En France par exemple, il était de coutume jusque vers 1960, de consommer des vins doux naturels (Muscat de Rivesaltes, Banyuls, Maury, etc.) en guise d'apéritif, ce qui est de moins en moins le cas de nos jours. Les modes et les goûts changent avec le temps.
 
La nécessité de se réinventer

Face à une certaine diminution mondiale pour leurs vins mutés, les producteurs de portos durent penser à la manière d'utiliser la partie de leurs récoltes devenue excédentaire. 

Puisque l'on avait sous la main des raisins rouges pour la plupart, plusieurs optèrent d'élaborer des vins rouges tranquilles, c'est-à-dire  des vins qui ne sont pas fortifiés ou effervescents.




Il s'agissait ni plus ni moins qu'un retour aux sources car on produisait des vins tranquilles dans cette région bien avant de développer les fameux portos et de s'y consacrer presque entièrement.

Adaptation requise

Élaborer des vins tranquilles exige cependant une expertise différente de celle vins mutés. Cela demanda donc un certain temps avant de mettre au point les mille et un détails pour concevoir à l'aide des cépages locaux des vins tranquilles capables de se mesurer à la compétition internationale.

Je me rappelle qu'au début des années 2000, les premiers vins rouges tranquilles portugais à voir le jour n'étaient pas toujours très au point. La plupart étaient trop lourds et manquaient de finesse. Mais avec le temps et après beaucoup d'essais, on finit par y arriver.

 
Ainsi, la célèbre maison Quinta do Noval qui élabore des portos de grande qualité depuis 1715, bien qu'ayant décidé en 1994 d'orienter une partie de sa production vers les vins tranquilles, n'a débuté à les commercialiser qu'à partir de 2004, soit dix ans plus tard, lorsque l'on jugea que ceux-ci avaient atteint un niveau de qualité digne de la maison.

On y goûte?

Mais tout ceci donne soif. Je vous invite donc à bientôt essayer quelques uns des 5 vins rouges tranquilles de la région du Douro qui suivent, afin de vous faire votre propre idée sur les progrès accomplis par les viticulteurs portugais avec les vins de cette catégorie.

Le nom de chacun des vins est un lien qui vous mènera à de multiples détails à leur sujet.

Notons que la région du Douro est aussi la source de très bons vins blancs frais et distinctifs. Je vous en reparlerai une prochaine fois.

Bonnes découvertes!



   
Gloria Reserva, Vicente Leite de Faria, Douro, 2015, Portugal, 13,45$

Ce vin affiche une souplesse et un équilibre des saveurs très au point; bonne longueur pour le prix.





Une véritable petite bombe de délicieux petits fruits, portée par des tanins très souples; il en reste cependant peu; surveillez le prochain arrivage.



 

Bien que ce vin soit moyennement corsé, il vous surprendra par son équilibre remarquable entre les goûts fruités et les notes finement boisées. 





Ce vin est le fruit de l'alliance de deux œnologues de renommée internationale qui ont écrit l'histoire du vin au Portugal au cours des dernières années; prêt à boire mais pouvant se conserver 3 à 4 ans.





Un vin rouge tranquille fort réussi et passablement complexe; on peut le déguster maintenant ou le conserver 4-5 ans au cellier.


Il existe aussi d'autres bons vins de cette région à essayer, tels le Cistus, le Coroa D'Ouro, le Cabral Reserva, le Lavradores de Feitoria, le Tons Duorum, Quinta de la Rosa, tous très recommandables. Essayez-en quelques uns!




Suggestions de vins de la semaine:

Afin de vous offrir un choix encore plus vaste, je vous suggère cette semaine d'essayer ces 5 vins (2 blancs et 3 rouges), en provenance de 3 pays, soit de la France, de l'Italie et du Canada, à des prix variant de 14,45$ à 23,95$.



Télécharger la liste de ces vins





mercredi 17 janvier 2018

Duorum, Duorum Vinhos, Douro, 2015, Portugal


Cépages:    40% Touriga Nacional, 40% Touriga Franca, 20% Tinta Roriz
Code #:       11510102
Prix:           
18,55$ 

Alcool:        13,5%
Sucre:         3,4 gr/litre 
Servir:        17° C
Carafe:       20-30 min.




Duorum signifie "deux" en latin. Il a été nommé ainsi car il est le fruit de l'alliance de 2 œnologues de renommée internationale qui ont écrit l'histoire du vin au Portugal au cours des dernières années, dans les régions du Douro et de l'Alentejo.

On parle ici des messieurs José Maria Soares Franco et João Portugal Ramos. Ce dernier, un œnologue consultant, est surnommé le maître de l'Alentejo. Il est devenu vigneron par la suite et son vignoble est devenu l'une des plus grandes propriétés privées par la suite.

M. José Maria Soares n'est pas en reste car il a été à la barre du Barca Velha, le célébrissime vin du Douro appartenant au géant Sogrape.



José Maria Soares Franco et João Portugal Ramos
Crédit photo : www. http://kronikasvinikolas.blogspot.ca

Ces deux hommes ont imaginé et démarré la gamme Duorum en 2007.  Leur savoir-faire conjugué à de beaux terroirs ont résulté en des vins de qualité qui restent à découvrir pour encore bon nombre de personnes. 

Il y a 3 de leurs vins qui sont référencés au Québec (voir ici). Soulignons que le vin mentionné en titre est aussi disponible en magnum.

Cette cuvée se situe entre au milieu de la fourchette de prix par rapport aux deux autres. Les grappes de raisins pour ce vin ont été cueillies à la main, égrappées et foulées délicatement dans des lagares robotisés en acier inoxydable.

La pré-fermentation du moût à basse température est suivie de la fermentation alcoolique, toujours en cuves inox. On élève le vin pendant 12 mois en barriques de chêne français de 225 et 300 litres, 30% neuves, le reste en barriques de second et troisième usage.

Avant les baisses de prix de la SAQ qui ne sont poursuivront malheureusement plus, ce vin coûtait 19,95$.

Inventaire: au 18 janvier 2018, dans 155 succursales du Québec.


Bavette de boeuf, champignons salade, frites mayo

Notes de dégustation:

De millésime en millésime, ce vin gagne en précision; robe rubis quelque peu violacée; le bouquet se compose de notes de violette, de framboise, de mûre et d'épices douces; l'élevage sous bois semble mieux maîtrisé car le bouche est fraîche, subtilement fruitée et épicée, parfaitement équilibrée; il est vrai que 2015 est l'un des plus beau millésime dans le Douro depuis 30 ans;  les tanins souples et soyeux procurent une belle et longue finale; prêt à boire mais peut vieillir de à 5 ans au cellier; pour les viandes grillées, telles le porc, l'agneau, ou le boeuf.





Mon TOP 12 des vins à acheter pour la circulaire de la SAQ présentement en cours


La circulaire présentement en vigueur du 4 au 21 janvier «J'adore le ski de chalet» propose  plus de 66 vins.

Voici mes 12 recommandations d'achat à propos de cette catégorie de produits.




Seuls les produits offrant des rabais en argent (et non seulement des points) ont été pris en considération car plus de la moitié des clients du monopole n'ont pas souscrit à ce programme de fidélisation.

Soyez sélectif! Ce n'est pas parce que quelque chose est annoncé dans une circulaire qu'il représente une belle affaire.

Tenant compte de ce qui précède, voici selon moi, les 12 produits qui représentent les meilleurs rapports qualité/prix. Ceux-ci valent la peine de s'y attarder.


Télécharger la liste des vins


Vins blancs

Chardonnay Réserve, Maison Nicolas, Pays d'Oc, 2016, France
Rég: 12,25$     Spéc: 11,05$
Plus de détails ici

Chenin Blanc, Tussock Jumper, 2016, Afrique du Sud
Rég: 13,60$     Spéc: 11,60$

Catarratto/Chardonnay, Rapitala, Sicile, 2016, Italie
Rég: 13,35$     Spéc: 12,35$

Pyrène, Beau Manseng, Côtes-de-Gascogne, 2016, France
Rég: 15,50$     Spéc: 14,00$

Bourgogne Aligoté, Bouchard Père & Fils, 2016, France
Rég: 16,55$     Spéc: 15,45$



Vins rouges 

Tsantali, Rapsani, 2015, Grèce
Rég: 11,80$     Spéc: 10,40$

Bardolino, Zenato, Vénétie, 2016, Italie
Rég: 12,80$     Spéc: 11,80$

Blés, Crianza, Aranleon, Valencia, 2015, Espagne
Rég: 14,40$     Spéc: 12,95$

Malbec, Broquel, Trapiche, Mendoza, 2016, Argentine
Rég: 15,60$     Spéc: 14,00$

Pinot Noir, Cloudline Cellars, Oregon, 2016, É.U.
Rég: 23,20$     Spéc: 21,45$

Cuvée Particulière, Château Lamartine, Cahors, 2014, France
Rég: 22,45$     Spéc: 21,45$



Vin muté

Cruz, Special, Reserve Ruby, Portugal
Rég: 17,00$     Spéc: 15,50$


Bons achats!