Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

jeudi 19 octobre 2017

François Lurton, marchand de vin international


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 19 octobre prochain dans le Huffington Post Québec (voir ici).

François Lurton représente la 5è génération d'une famille bordelaise dont les débuts viticoles remontent à 1897.

Une grande famille non seulement par son prestige, mais aussi par le nombre de ses membres! J'ai moi-même parfois quelques problèmes à démêler cet écheveau de frères, sœurs, cousins et cousines. C'est pourquoi vous trouverez ici l'arbre généalogique de la famille Lurton auquel je me réfère parfois. 

En 1988, il crée avec son frère une société de conseil, Jacques et François Lurton, parcourant le globe à la recherche de terroirs à développer. En 2007, ils choisissent des voies différentes et François devient l'actionnaire majoritaire de la société qui est renommée François Lurton SA.

François Lurton  et moi
De nos jours, l'entreprise François Lurton SA possède 282 hectares répartis dans 4 pays (France, Espagne, Chili et Argentine) où on élabore plus de 72 vins différents, dont 13 de ceux-ci sont référencés au Québec.

La production annuelle totale est d'environ 6,750,000 bouteilles et 95% du chiffre d'affaires de la société est réalisé en dehors de la France.

La production se subdivise en quatre branches. 

Ainsi l'entité Domaines François Lurton regroupe les vins français (Mas Janeil, Côtes-du-Roussillon Villages, Château des Erles à Fitou, Domaine du Ministre, Les Fumées blanches, Domaine Les Salices, etc.). 

Les propriétés situées à l'extérieur de la France sont la Bodega Piedra Negra qui se trouve dans la vallée de Uco en Argentine, la Hacienda Araucano dans la vallée de Lolol au Chili, et la  la Bodega El Albar qui est établie dans l'appellation Toro en Espagne.

Comme on peut le constater, notre homme aime beaucoup voyager! C'est d'ailleurs lors de son dernier passage le 7 juin dernier à Montréal que j'ai eu l'occasion de rencontrer François Lurton et surtout de goûter en rafale à une panoplie de ses vins.





Cette dégustation m'a permis de réaliser combien François Lurton est un vinificateur hors-pair puisqu'il réussit à livrer de très bons vins, dont plusieurs à des prix des plus abordables.

Voici mes commentaires parmi ceux disponibles à la SAQ et que je vous invite à essayer.





François Lurton connaît et aime bien le cépage Sauvignon Blanc, puisqu'il est né au milieu ces vignes. Ce vin est l'un des Sauvignons français le plus vendus dans le monde, soit près de 5 millions de bouteilles dans ce cas-ci. C'est pourquoi la plupart d'entre vous le connaissez sans doute, au moins de nom. Une valeur sûre depuis près de vingt ans à la SAQ; pour atteindre un tel volume, on achète évidemment des raisins de vignerons qui sont sous contrats avec l'entreprise; tout est cependant vinifié, comme pour tous les autres vins, par la société François Lurton SA.



Domaine des Salices, Viognier, 2016, Pays d'Oc, 14,65$ 

Les vins de cette gamme proviennent de vignobles près de  Carcassonne et sont tous élevés ou partiellement vinifiés en barriques; celui-ci a une robe jaune claire et livre des parfums d'abricot, de notes florales, de cire d'abeille et de vanille; il développe un léger gras en milieu de bouche et possède une bonne persistance gustative; peut même se garder 1 an ou 2 au cellier.



Domaine du Ministre, 2016, Saint-Chinian, 18,25$

Les 5 hectares de vieilles vignes de Syrah qui fournissent les baies pour élaborer ce vin poussent sur un sol calcaire près de la commune de Muriel les Béziers dans l'appellation Saint-Chinian; le vin est élevé un an en barriques; il affiche une teinte rubis soutenu et violacé;  il embaume l'air de parfums de framboise, de cerise et de fines herbes; en bouche, on apprécie sa structure droite, fruitée et passablement longue; un bon vin à prix raisonnable. 






Syrah Reserva, Hacienda Araucano, Colchagua, 2015, Chili, 9,60$

Lorsque je vous disais que François Lurton est en mesure de parfois livrer de très bons vins à petits prix, je ne blaguais pas; les raisins en provenance de la vallée de Lolol sont cueillis à la main et sont triés deux fois; le moût est vinifié à basse température en cuves de ciment et inox; le vin est élevé pendant 8 mois en barriques de chêne de second usage; robe rubis foncé violacé; effluves de violette, de framboise et d'épices douces; frais et joliment fruité; remarquable pour le prix!










Barricadas, Tierra de Leon, 2012, Espagne, 22,05$


Élaboré à l"aide de raisins de Tinta de Toro, nom que l'on donne au Tempranillo dans cette partie de l'Espagne, lesquels ont été vendangés à la main; un vin plutôt corsé avec beaucoup de belle matière en raison d'une longue macération d'un mois avec les peaux; élevé pendant 12 mois en barriques de chêne, neuves pour le tiers; même s'il est âgé de 5 ans, il pourra être conservé encore 6-7 ans au moins.









Pinot Gris, Bodega Piedra Negra, Alta Colección, 2016, Argentine, 14,55$


La Bodega Piedra Negra (pierre noire) qui compte 140 hectares est située près à 1,100 mètres d'altitude dans les collines au pied de la cordillère des Andes; François Lurton fut le premier à planter du Pinot Gris en Argentine; celui-ci est cultivé en bio, ce qui ne gâche rien; la robe de ce vin est jaune très clair et ses arômes sont ceux d'agrumes et de citron confit; élevé en cuve inox seulement; sa bouche est légère, un peu grasse en son milieu; il se boit très facilement.






Bonarda Reserva, Bodega Piedra Negra, 2015, Argentine, 17,00$


Un vin monocépage pour apprivoiser le cépage Bonarda qui fut apporté en Argentine par les Italiens; il porte aussi le nom de Dolcetto Nero, Douce Noire ou Corbeau (en Savoie) et Charbono (en Californie); la teinte de celui-ci est pourpre foncé; il propose des parfums de framboise et de mûre; il est vinifié pendant une courte période en cuve inox et est élevé en barriques de chêne français, neuves pour le tiers;  sa bouche est coulante et procure une petite amertume intéressante en finale; bien fait et pas du tout rustique.






Gran Lurton, Cabernet Sauvignon, Mendoza, 2011, Argentine, 24,30$


Ce vin, l'un des plus achevé de François Lurton parmi ceux qu'il élabore en Amérique du Sud, fut le premier à être élaboré dès le départ en 1992; il renferme entre 10 et 15% de Malbec; sa robe est encore rubis foncé et quelque peu violacée; il en émane des effluves de framboise, de mûre et d'épices douces; bien que possédant une structure plutôt droite, il arbore des tanins souples qui lui donnent une texture des plus savoureuse; après 6 ans, les saveurs sont bien fondues; pourra se conserver 4-5 ans en cave; mérite tout à fait son prix.




Vous qui me lisez, maintenant que vous en savez suffisamment pour vous débrouiller, c'est maintenant à vous de jouer.


D'autres vins pour cette semaine:

Cette semaine, je vous recommande 5 vins (2 vins blancs et 3 rouges), de France, d'Espagne et du Chili, offerts entre 9,75$ et 28,35$








mercredi 18 octobre 2017

Première vendange, Touraine, Henry Marionnet, 2016, France


Cépage:    100% Gamay
Code #:    12517875
Prix:          23,35$
Alcool:     12,5% 
Sucre:      2,4 gr/litre 
Servir:     12-14° Celsius





La première occasion où j'ai pu goûter à ce vin sans soufre fut lors du passage de M. Marionnet à Montréal en 2014. Sa première apparition à la SAQ, a été le 23 avril 2015, avec le millésime 2013, lors d'une opération qui offrait aux Québécois, 6 vins "nature" pour un temps limité.

Selon le producteur "il est plus riche en couleur, en ampleur et en complexité que le Gamay normal car n'ayant pas de soufre, toutes les levures ont pu fermenter et s'exprimer."

Vous avez bien lu, aucun sulfite n'a été ajouté à ce vin, à aucune étape de son élaboration. Seules les levures indigènes ont été utilisées.

Après la vendange manuelle de vieilles vignes de Gamay âgées de 45 ans en moyenne, et dont le rendement ne dépasse pas la quarantaine d'hectolitres à l'hectare. La vinification se déroule en grappes entières en cuves inox de manière entièrement naturelle, sans soufre évidemment.

Il coûte cette année 0,55$ de moins que l'an dernier.

Inventaire: au 18 octobre 2017, dans 109 succursales du réseau.

 (Produit de spécialité, disponible pour un temps limité)


Tataki de thon au sésame, légumes, fleurs comestibles
Source : www.restaurantpasco.com


 Notes de dégustation:


Malgré une température estivale plutôt difficile, la météo de l'arrière saison en 2016 a permis au cépage Gamay d'atteindre une belle maturité dans la région de Touraine; la robe de ce vin est plus foncée qu'un Gamay régulier, soit rubis légèrement violacée; l'arôme principal que l'on perçoit est celui de la fraise, avec à l'arrière-plan la framboise; la bouche est très fraîche, légère et souple; un vin de soif qui descend dangereusement bien; moins sec et plus long que ce à quoi on pouvait s'attendre; il paraît que ce vin est en mesure de se conserver quelques années; ce ne sera pas le cas de la bouteille que je viens de boire avec plaisir!






mardi 17 octobre 2017

Liste des vins suggérés cette semaine


Puisqu'il est plus facile de se référer à une liste, je vous en  livre une ci-dessous, que vous pourrez télécharger pour un usage ultérieur. 

Cette semaine, suite à mon article publié le 19 octobre 2017 dans le HuffPost Québec, je vous recommande 5 vins (2 vins blancs et 3 rouges), de France, d'Espagne et du Chili, offerts entre 9,75$ et 28,35$





Vins blancs

Sauvignon blanc, Yali Wild Swan, Ventisquero, 2016, Chili, 9,75$

Mâcon-Azé, Domaine de la Garenne, 2015, France, 24,85$


Vins rouges

Pinot Noir, Bicicleta, Cono Sur, 2016, Chili, 11,10$

Selección 12 meses, Crianza, Bodegas Luzón, Jumilla, 2013, Espagne, 18,95$

Savigny-les-Beaune, Bouchard Père & Fils, 2014, France, 28,35$


Bonnes dégustations!






Chardonnay Tradition, Les Parelles, Juravinum, Côtes du Jura, 2012, France


Cépage:    100% Chardonnay
Code #:     11195641
Prix:           20,75$
Alcool:      13,5%
Sucre:       1,4 gr/litre
Servir:      11-12° C



Ce vin est un produit de Juravinum qui est une entité commerciale de la coopérative la Fruitière vinicole de Pupillin, créée afin de développer en commun le marché de l'exportation. 

Leur gamme couvre toutes les A.O.C. de la région française du Jura, soit des vins tranquilles dans les trois couleurs, le vin jaune, de paille d'Arbois et des côtes du Jura, le crémant et le Macvin.



Le Chardonnay, le cépage du vin mentionné en titre, représente 75% de la superficie plantée en blanc dans le Jura, la seconde position étant occupée par le Savagnin.

Les raisins qui ont été utilisés pour élaborer le Chardonnay Tradition ont été récoltés à la main, égrappés et doucement pressés par la suite. Il fermente en cuve inox thermorégulée, suivi d'un élevage sans ouillage de 18 mois en fût. Il en découle un vin blanc élevé en mode oxydatif, protégé partiellement de l'air par un voile de levures qui se forme à sa surface.

Cela tombe bien. On vient justement d'en recevoir 120 caisses, il y a 2 semaines.

Inventaire: au 17 octobre 2017, dans 81 succursales du Québec.

(Vin de spécialité disponible pour un temps limité)
 
 
Chaudrée de St-Jacques (pétoncles) poêlés


Notes de dégustation:

Le côté oxydatif de ce vin n'étant pas trop prononcé, celui-ci constitue un bon candidat pour se familiariser avec ce type de vin; robe jaune dorée subtilement ambrée; arômes de noix, de fruits séchés et d'épices; un vin très sec en bouche mais doté de souplesse et d'une très longue finale; pourra se conserver 5 ans au moins; à son meilleur lorsqu'il accompagne des viandes blanches et des fruits de mer, spécialement servis avec un peu de crème; un très bon rapport qualité prix!
 



lundi 16 octobre 2017

Cabernet Sauvignon, Biologique, Bodega Santa Julia, Mendoza, 2016, Argentine


Cépages:   100% Cabernet Sauvignon
Code #:      13359282
Prix:           14,10$
Alcool:      13%
Culture:    Agrobiologique
Sucre:       4 gr/litre
Servir:       15° Celsius 
Carafe:      10-15 min.



Les origines du domaine familial Zuccardi en Argentine remonte à 1950 lorsque Alberto Zuccardi, parti de la ville d'Avelino en Italie, s'installe à Mendoza.

Plus d'un demi-siècle plus tard, cette maison est l'un des plus importants producteurs de vins d'Argentine, comptant un répertoire de vins des plus complet, de l'entrée de gamme jusqu'au grands vins.

Le vin mentionné en titre fait partie de la bodega Santa Julia, laquelle met l'accent sur l'environnement et le développement durable. Celle-ci élabore des vins d'entrée de gamme et bien qu'elle appartienne à la famille Zuccardi, elle est gérée indépendamment.  Ce domaine a été créé en l'honneur de la fille unique du proprétaire de la maison Zuccardi, M. José Alberto Zuccardi.

La Bodega Santa Julia élabore également le vin Tintillo, un assemblage 50-50 de Malbec et de Bonarda, vendu au même prix, qui vient également tout juste d'arriver au Québec (voir ici).




La Bodega Santa Julia élabore plus de 40 cuvées différentes dans les trois couleurs, du vin tranquille au vin liquoreux, en passant par le vin effervescent. On retrouve au Québec, 6 de celles-ci.

Les raisins ayant servi à produire le vin mentionné en rubrique proviennent de vignobles qui ont reçu la certification biologique. Après avoir été manuellement vendangés, ils fermentent en cuve inox pendant une dizaine de jours avec macération sur leurs peaux. Il n'a pas connu le bois afin de ne pas masquer la pure expression du fruit.

Inventaire: au 16 octobre 2017, dans 99 succursales du réseau.


Bavette de boeuf marinée, frites, mayo, salade verte


Notes de dégustation:

Il n'y a aucun résidu d'herbicide et de pesticide dans ce vin et cela se reflète dans son goût fruité, pur et frais; jolie robe rubis; arômes de fraise et de framboise; sa bouche est agréable, souple et légère; on ne boit pas souvent du Cabernet Sauvignon ayant cette légèreté mais on s'y habitue rapidement car c'est très bon; prêt à boire, idéalement sur des viandes blanches et rouges, rôties et grillées; servez-le suffisamment rafraîchi pour plus de plaisir.
 





dimanche 15 octobre 2017

Entrevues à la radio au sujet des incendies qui font rage en Californie





Dimanche matin le 15 octobre 2017, vers 9h20, j'ai accordé cette entrevue de 4 minutes environ au 98,5FM de Montréal, afin de faire le point sur l'impact qu'auront les incendies de forêt sur les vignobles californiens, à partir de ce que l'on connaît en date de ce jour.

Cette entrevue a été menée par Mathieu Beaumont dans le cadre de l'émission matinale nommée Week-end Extra.





(l'extrait se trouve au bas de la page)


À la fin de cette entrevue, je fais référence à une liste d'une douzaine de vins que je recommande, en provenance des régions de Napa et de Sonoma.

Ces vins sont faciles à trouver et coûtent tous moins de 20$.





 Le 18 octobre 2017:

Entrevue sur le même sujet avec Nathalie Normandeau cette fois-ci qui anime l'émission d'après-midi sur les ondes de Boulevard (102,1FM), une station basée à Québec.



Pour écouter l'entrevue

 
 

Quelques bons vins californiens de Napa et de Sonoma


Dans la foulée des incendies de forêts qui font toujours rage dans les deux zones de la Californie ci-dessus mentionnées, on m'a demandé d'identifier quelques vins, toutes catégories confondues, élaborés par des producteurs qui y sont établis.

Vous serez ainsi en mesure  de témoigner votre solidarité envers les producteurs viticoles californiens qui sont présentement fortement éprouvés.

Voici donc une sélection de 12 vins, plus que buvables, qui se vendent tous moins de 20$

NOTE: Le nom des vins est un lien qui vous mènera à la fiche-produit correspondante sur le site internet de la SAQ. 


Télécharger la liste


Vins blancs

Sauvignon blanc, Woodbrige, Robert Mondavi, 12,95$

Chardonnay, Vintner's Collection, 15,45$

Chardonnay, Clos du Bois, North Coast, 15,95$

Viognier, Cline Cellars, Sonoma, 16,65$

Chardonnay, Ravenswood, 17,55$

Chardonnay, Vintner's Reserve, Kendall-Jackson, 18,60$

Chardonnay, Château St-Jean, Sonoma, 18,65$



Vins rouges

Cabernet Sauvignon, Woodbridge, Robert Mondavi, 13,45$

Field Blend, Raymond vineyards, R Collection, 16,55$

Zinfandel, Vintner's Blend, Ravenswood, 18,10$

Cabernet Sauvignon, Château St-Jean,18,65$

Zinfandel, Charles & Charles, 19,75$



Bonnes dégustations!